Foire aux questions

Coût

Actuellement, on peut aisément trouver des modèles ayant un prix inférieur à 30 000 €. Même si le prix de base reste élevé, de nombreuses aides nationales telles que la prime à la conversation ou le bonus écologique peuvent vous permettre d’effectuer des économies considérables ! De plus, d’autres aides subsistent ! Elles peuvent être locales, départementales ou encore régionales et dépendront de la localisation du conducteur. Ainsi, l’acquisition d’un véhicule électrique peut s’effectuer à un tarif beaucoup plus abordable.

En moyenne, vous dépenserez 2 à 3 fois moins cher pour recharger votre voiture électrique que pour faire un plein d’essence ! Le coût de fonctionnement d’une voiture électrique est donc bien inférieur à celui d’un véhicule thermique.

De nombreux éléments présents sur un moteur thermique ne le sont pas sur une voiture électrique. La nécessité d’entretien est donc moins importante : plus besoin d’effectuer de vidange, de changer les filtres, de remplacer la ligne d’échappement… Dans la continuité, vos dépenses liées à votre voiture électrique seront, elles aussi, plus faibles.

En moyenne, on estime que la durée de vie d’une batterie de voiture électrique est comprise entre 8 et 10 ans. Face à ça, il faut savoir que 43% des français ne gardent leur véhicule qu’entre 3 et 7 ans. En suivant cette tendance, un changement de batterie ne paraît pas nécessaire. Pour autant, si vous souhaitez garder votre véhicule électrique sur une plus longue période, un changement de batterie peut s’avérer judicieux afin de pallier à la dégradation naturelle de cette dernière.

Environnement

Lorsqu’elle roule, la voiture électrique ne rejette aucune émission de gaz à effet de serre. Concernant son alimentation, bien qu’il existe encore des situations dans lesquelles la production d’électricité est source de pollution, celles-ci sont destinées à disparaître grâce au développement des énergies renouvelables. La recharge électrique demeure ainsi beaucoup plus vertueuse qu’un plein d’essence, sachant que le pétrole représente la 2ème source d’énergie la plus émettrice de CO2 au monde. Les voitures électriques permettent donc bel et bien de réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi que la pollution de l’air.

C’est sûrement le point noir de la voiture électrique puisque la production de la batterie représente, à elle seule, 40% de l’empreinte carbone de cette dernière. En effet, sa production nécessite de nombreuses ressources rares qui sont, le plus souvent, situées dans des pays étrangers. Une grande source d’énergie peut donc être nécessaire pour extraire ses ressources dans des pays où l’électricité provient le plus souvent d’énergies fossiles. Cependant, il est important de noter que la plupart des métaux présents dans la batterie sont recyclables et que de nombreuses alternatives sont actuellement à l’étude afin de pouvoir proposer des batteries plus respectueuses de l’environnement.

Même si certains doutes subsistent toujours notamment vis-à-vis de la batterie, la voiture électrique pollue moins qu’une voiture thermique. Sur un cycle de vie, on estime qu’un véhicule électrique émettra 2 à 6 fois moins d’émissions de CO2 qu’un véhicule thermique.

Performance

Malgré certaines idées reçues, la voiture électrique n’a rien à envier à la voiture thermique. Dotée d’une meilleure puissance d’accélération, elle s’adapte tout aussi bien aux longs trajets grâce à une autonomie de plus en plus importante.

Afin que la batterie ne soit pas endommagée en cas d’accident, les constructeurs ont tendance à renforcer les véhicules électriques. Ces derniers sont donc généralement plus résistants aux chocs. Aussi, de nombreux éléments présents dans une voiture thermique ne le sont pas dans une électrique, diminuant ainsi le risque de dommage lié à ces derniers.

Disposant des mêmes options qu’un véhicule thermique, la voiture électrique peut se targuer d’un confort accru. En effet, son moteur silencieux vous permettra d’éviter toutes nuisances sonores vous offrant ainsi une conduite plus agréable.

Mise en charge

Afin de mettre en charge votre véhicule électrique, il vous suffit de le relier au cordon prévu à cet effet. Concernant l’alimentation de la recharge, plusieurs options existent. La première solution consiste à brancher le cordon sur une prise domestique. Cette méthode, assez répandue, peut toutefois s’avérer dangereuse notamment à cause du risque d’échauffement de votre ligne électrique si celle-ci n’est pas adaptée. La seconde solution est l’installation d’une borne de recharge électrique. Plus sécurisée et tout aussi simple d’utilisation, elle vous permettra de bénéficier d’une recharge plus rapide.

Plusieurs facteurs influent sur le temps de recharge d’une voiture électrique. Dans un premier temps, il faut savoir que le temps de recharge est proportionnel à la capacité de votre batterie. Plus elle sera grande, plus le temps de recharge le sera aussi. Votre mode de recharge aura aussi une conséquence sur la vitesse de chargement. Dans le cas où vous décidez de vous brancher à une prise domestique, un délai supérieur à 10 heures sera nécessaire pour une recharge complète. Si la recharge s’effectue sur une borne de recharge électrique, le temps de charge dépendra, cette fois-ci, de la puissance de cette dernière. Les bornes de recharge les plus rapides peuvent vous permettre de recharger votre véhicule en 30 minutes ! Enfin, l’état de votre batterie au moment de la recharge est aussi à prendre en compte. Une batterie déjà remplie à 50% prendra, en effet, moins de temps à se recharger qu’une batterie complètement vide.

Sur les parkings publics, des centres commerciaux ou même en voirie, les bornes de recharge publiques sont nombreuses. En France, on compte actuellement une borne de recharge électrique pour 8 véhicules. C’est plus que la moyenne préconisée par la Commission Européenne qui est d’un point de recharge pour 10 véhicules. De plus, alors que le gouvernement avait annoncé le déploiement de 100 000 points de recharge d’ici 2022, cet objectif a été avancé à 2021 !

Gamme

En moyenne, l’autonomie d’une voiture électrique est située entre 150 et 600 km, même si elle est destinée à augmenter. A priori, il n’y a donc aucun problème à effectuer de longues distances à l’aide de ce type de véhicule. Si vos doutes subsistent toujours, sachez que le nombre de bornes de recharge publiques ne cessent d’augmenter vous offrant ainsi la possibilité d’effectuer une recharge à n’importe quel moment pendant vos longs trajets.

Certaines idées reçues tendent à nous faire croire que les véhicules électriques sont uniquement adaptés au milieu urbain. Bien qu’elle convienne parfaitement à des trajets courts et qu’elle permette de préserver l’environnement dans un milieu énormément touché par la pollution, la voiture électrique peut tout aussi bien s’adapter à un milieu extra-urbain. En effet, nombreux sont ceux, ne vivant pas en milieu urbain, qui utilisent leur voiture électrique pour des trajets quotidiens (notamment domicile-travail). D’ailleurs, un conducteur de véhicule électrique roule en moyenne 43 km soit 13 km de plus qu’un conducteur de voiture thermique. Une voiture électrique peut donc tout à fait convenir à une personne vivant dans ce genre d’environnement.